Polyamour et parten...
 
Notifications
Retirer tout

Polyamour et partenaire monogame

 
Leolyne
(@leolyne)
Visiteur

Bonjour, j'ai trouvé ce forum un peu par hasard en cherchant des témoignages mais surtout un endroit où discuter de ma situation, car je suis un peu perdue (et ensuite j'irai explorer ce site qui semble particulièrement intéressant !).

Les conventions sociales sur tout ce qui trait à la famille, l'amour, aux relations etc ne m'ont jamais atteinte. Depuis que je suis petite j'ai toujours été marginale sur ces points-là, ça n'a jamais été un problème pour moi. Ainsi même si je n'ai jamais mis de nom sur ça auparavant, le polyamour a toujours été naturel dans ma vie : j'aime les gens, différemment les uns des autres, mais de toute mon âme. Et j'ai déjà aimé plusieurs personnes en même temps, et pour moi c'est normal, et je ne fais pas de préférences (je n'ai également aucun problème de jalousie ou de possessivité, ce sont des choses que je n'ai jamais comprises par ailleurs). Cela dit je tombe difficilement amoureuse, il est difficile d'avoir une quelconque importance à mes yeux car les gens m'ennuient la plupart du temps (et je n'ai ni besoin ni volonté d'être en relation avec qui que ce soit, pour moi les choses arrivent ou non et ça me va comme tel). 

Du fait, je suis depuis deux ans en couple monogame avec un homme (avant que l'on se mette ensemble je lui ai expliqué comment j'étais/voyais les choses, simplement durant tout ce temps personne n'a jamais éveillé quelconque désir chez moi et du coup tout allait bien) qui lui est plutôt... conventionnel, disons, dans ses désirs et besoins.

Le souci c'est que dans le cadre de mon nouveau travail (j'ai commencé l'année dernière) j'ai fait la rencontre d'un collègue qui me plaît sincèrement, un coup de foudre instantané quand je l'ai rencontré d'ailleurs, et qui m'a avoué que cela était réciproque il y a peu. Après discussion avec mon copain il a accepté que je commence cette relation et cela fait maintenant trois mois, et je ne me suis jamais sentie aussi épanouie. 

Le souci c'est qu'autant mon collègue vit très bien la situation, autant mon copain a beaucoup de mal. On a beaucoup discuté l'autre jour et ça va mieux depuis, mais il m'a posé la question "Si  je te demandais de choisir, tu choisirais qui ?" et depuis une semaine ça m'obsède. Je ne peux pas choisir. Rien que l'idée de le faire me rend malade, ce n'est pas naturel pour moi, je n'ai jamais été exclusive d'aucune façon et je n'arrive pas à passer outre l'idée qu'il puisse me demander de le faire un jour. Je ne suis pas certaine de pouvoir rester avec la personne qui m'a posé un ultimatum pareil. 

Le hic c'est que mon copain a fait beaucoup d'efforts pour moi durant ces deux années, pour s'accorder avec mes tendances poly/libres etc, ce dont je lui suis particulièrement reconnaissante d'ailleurs, mais je n'avais pas réalisé combien il souffrait de ça car pour moi il était évident qu'il ne se serait pas forcé si c'était si compliqué pour lui (je lui ai toujours répété que peu importe l'amour que l'on ressent l'un pour l'autre, il faut voir les choses avec un certain recul pour ne pas se forcer si ça ne marche pas). 

 

Je ne sais vraiment pas quoi faire, je culpabilise d'avoir beaucoup profité de lui sans lui rendre assez en retour, mais je ne sais pas comment réagir à l'idée de faire un choix alors que ça me semble aller contre ma nature même (et pourtant lui est allé contre ça, il a fait ce sacrifice que je suis incapable de faire). J'ai l'impression d'être un monstre d'égoïsme à côté de lui (et c'est sans doute le cas, j'en ai bien conscience) mais je ne sais pas quoi faire, en fait. Je suis simplement perdue... J'aurais préféré qu'il ne se force pas autant et soit honnête beaucoup plus tôt car je n'ai jamais voulu lui faire du mal, je pensais juste que son avis avait évolué à force de discussions (je voulais juste lui expliquer mon point de vue) mais il l'a vécu comme du forcing et comme la seule manière de me garder. Je ne sais pas quoi faire, je me sens particulièrement blessée qu'il ait envisagé de me demander de faire un choix et je suis terrifiée à l'idée qu'il le fasse un jour. 

 

(Après quelques recherches pas encore très poussées pour le moment sur l'anarchie relationnelle, je crois que c'est ce qui me définie : je mets toutes mes relations amoureuses/amicales/familiales etc sur un pied d'égalité, et chacune est différente mais aucune n'est plus importante que les autres. Hors mon copain attend de moi que je fasse de lui ma priorité parce que selon lui c'est comme ça que fonctionne un couple.)

 

Merci à celles et ceux qui auront eu la patience de tout lire \o/

Citation
Début du sujet Posté : 15/08/2021 12:41
Étiquettes du sujet
Romain
(@romain)
Membre Admin

Bonjour @Leolyne,

Je comprends bien ce que tu ressens, c'est assez courant comme situation et je me reconnais également dans ton histoire.

Il y a une citation qui m'a marqué "L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi". D'après ce que je lis tu es à l'écoute de ton partenaire mais ses envies, ses besoins, ses peurs et ses émotions ne sont pas de ta responsabilité.

Dépasser les peurs qui sont la cause de la possessivité et de la jalousie est une tâche difficile. Je ne sais pas si ton partenaire est prêt à le faire mais ça doit venir de lui , or malheureusement dans cette situation il se sent forcé et ce n'est la faute de personne.

Essaye de l'aider à se projeter, qu'est-ce que ça lui apporterait ce mode de vie ? De dépasser ses peurs ? Qu'est-ce qu'il risque réellement ?

En tout cas tu n'as pas à culpabiliser, surtout si tu as toujours parlé de tes envies et besoins. S'il t'aime, il doit t'accepter tel que tu es et non tel qu'il espérerait que tu sois pour combler ses attentes et rassurer ses peurs.

Si un jour tu ressens le besoin d'être accompagné en coaching, je peux t'aider. En attendant je te conseille vivement de lire Le Guide des Amours Plurielles et de discuter également sur les groupes poly comme celui-ci. En espérant que mes vidéos pourront également alimenter ta réflexion. Continue de bien communiquer avec ton partenaire c'est vraiment la clé pour passer ces transitions difficiles.

Bon courage 😉 

Romain

 

Ce message a été modifié Il y a 9 mois parRomain
RépondreCitation
Posté : 23/08/2021 11:48
Angeoudemon
(@angeoudemon)
Visiteur
Posté par: @leolyne

Après discussion avec mon copain il a accepté que je commence cette relation et cela fait maintenant trois mois, et je ne me suis jamais sentie aussi épanouie. 

Le souci c'est qu'autant mon collègue vit très bien la situation, autant mon copain a beaucoup de mal. On a beaucoup discuté l'autre jour et ça va mieux depuis, mais il m'a posé la question "Si  je te demandais de choisir, tu choisirais qui ?" et depuis une semaine ça m'obsède. Je ne peux pas choisir. Rien que l'idée de le faire me rend malade, ce n'est pas naturel pour moi, je n'ai jamais été exclusive d'aucune façon et je n'arrive pas à passer outre l'idée qu'il puisse me demander de le faire un jour. Je ne suis pas certaine de pouvoir rester avec la personne qui m'a posé un ultimatum pareil. 

Bonjour Leolyne,

Tes propos résonne en moi et je comprends ce que tu ressens. 

Tu l'as dit toi même ton compagnon lorsque vous vous êtes mis ensemble connaissait QUI tu étais et ton fonctionnement, s'il à fait des sacrifices comme tu dis et qu'à ce jour il ne les accepte plus alors c'est à lui de choisir et non l'inverse désolée d'être aussi brutal.

Je te dis cela car je vis la même chose que toi sauf que de mon côté j'ai découvert mon côté polymaoureuse sur le tard et ça m'a fait un choc, pendant longtemps je pensais être monogame ( le regard de la société et l'éducation catho ) bref, le problème comme toi c'est que je me suis oubliée depuis bien plus longtemps que toi dans ma relation de couple et je me suis fanée comme une fleur... pourtant comme toi mon compagnon connaissait ma vie de libertine... il a accepté au début certaines choses mais aujourd'hui il n'y arrive plus... je suis dans le même dilemme que toi sauf que le mien ne pas donné l'accord comme toi d'aller voir un autre homme... j'en suis donc à ruminer en me disant que je vais devoir passer le cap sans dans son dos et ça c'est que j'ai le plus de mal car je l'aime sincèrement mais cette vie monogame ne me suffit plus, cela fait 7 ans que je tiens mais 3 ans que j'en ai marre tu vois ! je me vois m'éteindre et je ne fais rien par amour pour mon compagnon donc je sais à quel point c'est dur de ne pas vouloir faire souffrir l'autre. 

La grande majorité des hommes "monogame' c'est qu'ils veulent l'exclusivité de leur compagne et ils ne comprennent pas que nous sommes capable d'aimer plusieurs personnes différemment et que cela n'entache en rien l'amour que l'on a pour eux.

Donc il n'y a au final pas 36 solutions, soit on se sacrifie nous-mêmes et ça finira mal un jour c'est certain soit on s'assume et c'est notre compagnon qui devra faire un choix nous accepter sincèrement ou alors partir.

 

RépondreCitation
Posté : 27/08/2021 9:29
Elise
(@elise)
Visiteur

Bonjour Leolyne, 

Je ne sais pas si mon témoignage servira d'une quelconque façon mais, comme je suis dans la situation inverse, j'espère que cela te sera tout de même utile. 

J'ai rencontré mon copain il y a deux ans, sur une application de rencontres, et au bout du 3ème rendez-vous, il m'annonçait être polyamoureux. Pour moi, il s'agissait surtout pour lui de garder "une porte de sortie" et je lui ai fait comprendre que la monogamie était ma seule façon de vivre l'amour. Comme il ne connaissait personne d'autre à cette époque, nous avons vécu en relation exclusive depuis et le sujet du polyamour n'est plus jamais revenu... jusqu'à cet été. Il y a un mois, mon copain a rencontré quelqu'un d'autre et a exprimé l'envie de vivre une relation avec cette personne. De mon point de vue, il me posait un ultimatum : soit j'acceptais cette deuxième relation, soit nous devions nous séparer pour ne pas "me faire souffrir". Je pense que ton copain a probablement vécu la chose de la même façon puisque tu écris qu' "il l'a vécu comme du forcing et comme la seule manière de me garder". 

Aucune de ces deux issues proposées ne me conviennaient : je ne souhaitais pas que nous nous séparions, mais la situation restait compliquée à accepter pour moi. Depuis, il s'agit pour moi de mieux comprendre d'où vient mon blocage : mon désir d'exclusivité est-il le produit de la société patriarcale et du modèle d'exclusivité monogame en amour ? provient-il d'insécurités personnelles (manque de confiance en moi, jalousie, histoire familiale compliquée) ? Je suis actuellement à la recherche de réponses. J'ai donc entamé un plan d'attaque : en savoir plus sur moi et sur le sujet. Je me renseigne beaucoup sur le polyamour (je recommande d'ailleurs le podcast Amours Plurielles). Entendre des témoignages, lire sur le sujet, en discuter avec mon copain me permet de mieux accepter la situation. Même si je ne me définis pas comme polyamoureuse moi-même, il est plus aisé pour moi d'accepter cette relation que mon copain est actuellement en train de construire avec une autre personne. 

En conclusion, je pense que tu ne devrais pas trop lui en vouloir de "se forcer autant" et de ne pas "avoir été honnête beaucoup plus tôt" : il y a une réelle différence entre savoir que son conjoint est polyamoureux et le vivre. Il faut que vous soyez tous les deux à l'écoute l'un de l'autre. Et surtout, que vous vous rassuriez. Pourquoi pas en établissant des règles claires ? Cela m'a beaucoup aidée de prendre une feuille et de noter ce que je "pouvais accepter" pour le moment, en attendant de voir si mon point de vue évoluait. Tu peux également proposer à ton copain de se renseigner sur le sujet : le polyamour fait moins peur quand on sait de quoi il s'agit et qu'on a la possibilité de dicter nos propres règles en fonction des besoins et désirs de chacun. 

Bon courage, 

RépondreCitation
Posté : 09/09/2021 3:23
Romain
(@romain)
Membre Admin

Bonjour @elise , merci pour ton précieux témoignage. Je salue le courage dont tu fais preuve dans la gestion de cette relation. Tu ne te victimise pas, tu ne fuies pas, tu es à l'écoute et tu regardes en toi pour trouver les réponses à tes souffrances.

C'est l'état d'esprit idéal pour se développer personnellement 👍 

RépondreCitation
Posté : 15/09/2021 12:55
Pensee_creatrice
(@pensee_creatrice)
Nouveau membre

@romain

Tout d'abord merci pour la réponse que tu donnes à Leolyne, elle est pleine de sources. 

Seulement; peux-tu me dire qui cite "L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi" , et surtout dans quel contexte la phrase apparaît ? 

Je passe en coup de vent, je n'ai pas eu le temps de lire les autres réponses. Toutes mes excuses. 

Bonne soirée 😀

RépondreCitation
Posté : 07/01/2022 6:00
Romain
(@romain)
Membre Admin

@pensee_creatrice Bonjour, je ne suis pas sûr à 100% mais j'ai dû lire cette phrase dans "Le guide des amours pluriels" de Françoise Simpère. 😉 

RépondreCitation
Posté : 16/01/2022 10:57
Share: